Combattre l'initiative 'No Billag' tout en acceptant de péjorer la situation de la presse écrite, est-ce cohérent?
Question orale 17.5601 déposée au Conseil national le 6 décembre 2017 en vue de l'heure des questions du 11 décembre 2017

La Poste a décidé d'augmenter, dès le 1er janvier 2018, les tarifs appliqués au transport d'annexes fixées aux journaux. Cette décision péjore la situation financière de la presse écrite. Dans sa réponse à l'interpellation 17.3672, le Conseil fédéral qualifie pourtant cette décision de compréhensible.

Est-il vraiment cohérent de combattre l'initiative "No Billag" tout en cautionnant une décision qui péjore la situation financière des médias qui ne bénéficient pas du produit de la redevance?

Mercredi 6 décembre 2017